Thèse
Auteur :
Vandromme Rosalie

Date de soutenance :
28 février 2007

Directeur(s) de thèse :
Beaudoin Bernard



École :

MINES ParisTech

Ecole Doctorale :
GEOSCIENCES ET RESSOURCES NATURELLES
Intitulé de la thèse : Approche des mécanismes de l'injection sableuse per descensum


Résumé : Les affleurements de Bevons, Nyons et Rosans dans le Sud-Est de la France, comme ceux du Numidien
(Sicile, Tunisie, Maroc"¦) ou de la Tourelle (Canada) permettent l'observation de nombreuses injectites sableuses alimentées par des chenaux turbiditiques. Deux types d'injectites sont présents : les sills (horizontaux) et les dykes (verticaux), les dykes étant issus des sills. Leurs processus de mise en place sont, selon les auteurs, per ascensum, post-dépositionnels, et (sans doute le plus souvent) per descensum, contemporains de la mise en place du sable nourricier et objet de la présente étude. L'approche des mécanismes intervenant dans cette fracturation et la modélisation de celle-ci ont notamment pour but de préciser l'évolution de l'étanchéité des matériaux argileux pouvant constituer un site de stockage de déchets. D'un autre point de vue, des injections sableuses étant localisées entre des réservoirs contenant des hydrocarbures, une détermination de leur géométrie est nécessaire pour prédire les circulations potentielles de fluides durant la production.
Un modèle géométrique a été établi à partir de ces observations et a permis de faire certaines hypothèses sur les mécanismes à prendre en compte dans les modélisations de cette fracturation et/ou injection.
Plusieurs approches sont menées en parallèle :
- L'étude de la compaction dans le massif
- L'utilisation de la fracturation hydraulique comme mécanisme de l'injection
- L'utilisation d'un fluide à seuil dans un réseau établi, avec des probabilités cohérentes avec la réalité des phénomènes entrant en jeu, a permis de déterminer les extensions maximales d'injection en accord avec les observations de terrain

© Mines de Paris 2020 - Réalisé par Winch Communication